Désolé, ce site requiert un navigateur récent

Documents

Rosa Luxemburg était une écrivaine prolifique ; nombreux sont ses discours, lettres, articles et essais qui nous sont parvenus. Ses œuvres complètes sont publiées par la maison d’édition Karl Dietz (Berlin). Sur notre site Internet, vous trouverez différents textes, ainsi qu’une sélection de documents issus des recherches sur la vie et l’œuvre de Rosa Luxemburg.

Publications

« L’ordre règne à Berlin »

« L’ordre règne à Varsovie », déclara le ministre Sébastiani, en 1831, à la Chambre française, lorsque, après avoir lancé son terrible assaut sur le faubourg de Praga, la soldatesque de Souvorov[1], eut pénétré dans la capitale polonaise et qu’elle eut commencé son office de bourreau. « L’ordre règne à Berlin », proclame avec des cris de triomphe la…

en savoir plus

Publications

La Révolution russe

La révolution russe est sans conteste le fait le plus considérable de la guerre mondiale. La façon dont elle a éclaté, son radicalisme sans exemple, son action durable, tout cela réfute admirablement l’argument à l’aide duquel la social-démocratie allemande s’est efforcée, dès le début, de justifier la campagne de conquêtes de l’impérialisme allemand, à savoir la mission réservée aux baïonnettes allemandes de renverser le tsarisme et de délivrer ses peuples opprimés.

en savoir plus

Publications

Nouvelle expérience belge

La grève générale belge ne mérite pas seulement, en tant que manifestation remarquable des efforts et des résultats de la masse prolétarienne en lutte, la sympathie et l’admiration de la social-démocratie internationale, elle est aussi éminemment propre à devenir pour cette dernière un objet de sérieux examen critique et, par suite, une source d’enseignements. La grève d’avril, qui a duré dix jours, n’est pas seulement un épisode, un nouveau chapitre dans la longue série des luttes du prolétariat belge pour la conquête de l’égalité et de l’universalité du droit de vote, luttes qui durent depuis le commencement de la dernière décennie du XIXe siècle et qui, selon toute apparence, sont encore très éloignées de leur fin.

en savoir plus

Publications

Questions d’organisation de la social-démocratie russe

Une tâche originale et sans précédent dans l’histoire du socialisme est échue à la social-démocratie russe : la tâche de définir une tactique socialiste, c’est-à-dire conforme à la lutte de classes du prolétariat, dans un pays où domine encore la monarchie absolue. Toute comparaison entre la situation russe actuelle et l’Allemagne de 1878-1890,lorsque les lois de Bismarck contre les socialistes y étaient en vigueur, pèche par la base car elle a en vue le régime policier, et non pas le régime politique.

en savoir plus

Vidéo

R comme Rosa : épisode 1 – Réforme ou révolution ?

Rosa Luxemburg fuit la Pologne pour devenir la principale théoricienne de la social-démocratie allemande. Le débat sur les principes révolutionnaires reste abstrait au départ. La révolution éclate et Rosa Luxemburg se retrouve – sans être reconnue – en plein milieu des évènements. Elle est arrêtée et emprisonnée. Après sa libération, elle écrit un texte qui ébranle les dirigeants réformistes d’Europe occidentale.

en savoir plus

Vidéo

R comme Rosa : épisode 2 – L’impérialisme et la guerre

Rosa Luxemburg enseigne le marxisme aux travailleur∙euses allemand∙e∙s – mais Marx a écrit Das Kapital il y a cinquante ans déjà et le temps continue à défiler. Le capitalisme a changé. À la veille de la Première Guerre mondiale, Rosa Luxemburg écrit un livre qui prédit la chute de l’impérialisme et la mort de millions de personnes. Alors qu’elle critique l’hypocrisie et les massacres depuis sa cellule de prison, même certain∙e∙s révolutionnaires pensent qu’elle va trop loin.

en savoir plus

Vidéo

R comme Rosa : épisode 3 – L’ordre règne à Berlin

D’abord la Russie, puis l’Allemagne. L’empire allemand s’effondre. Rosa Luxemburg est libérée de prison. Elle se précipite à Berlin pour fonder le parti communiste. Au milieu des protestations de masse et de la formation de conseils d’ouvriers et de soldats, elle est tiraillée entre la nécessité de forcer une rupture avec l’ancien ordre et la crainte des conséquences. Après un soulèvement manqué, elle est arrêtée et assassinée. Mais sa vision de ce que signifie une révolution ouvrière est toujours d’actualité.

en savoir plus

Vidéo

Rosa Luxemburg – The Eternal Rose

Un court-métrage d’animation sur la vie de Rosa Luxemburg, réalisé par le jeune artiste de renom Viet Su Kieu Hung en collaboration avec la Rosa-Luxemburg-Stiftung Asie du Sud-Est. Plein de dévouement, le film reconstitue la vie de Rosa Luxemburg pour montrer son héritage incomparable. À travers une lettre imaginaire que Rosa aurait pu écrire dans…

en savoir plus

Lettres

Rosa Luxemburg à Hanna-Elsbeth Stühmer

Wronke, 10 mars 1917

Lorsque, détenue[1] dans la Barnimstraße, je suis descendue pour la première fois dans la cour dite du dispensaire pour la promenade, j’y trouvai une dame plantureuse aux vêtements raffinés, portant sur sa poitrine et à ses doigts toute une bijouterie miroitant à chacun de ses mouvements. La mine renfrognée, les lèvres pincées et le front plissé, elle tournait en rond sans répit dans la petite cour […]

en savoir plus

Lettres

Rosa Luxemburg à Hans Diefenbach

Wronke en P., 30 mars 1917

Hier, avant de m’endormir, au milieu de mon bel équilibre construit avec tant de peine, j’ai été rattrapée par un désespoir bien plus noir que la nuit. Et aujourd’hui, c’est encore une journée grise ; au lieu du soleil – un vent froid venu de l’est… Je suis comme un bourdon gelé ; avez-vous déjà trouvé dans votre jardin, aux premiers matins de gel en automne, un de ces bourdons, engourdi par le froid, comme mort, couché sur le dos dans l’herbe, ses petites pattes repliées sur lui et sa petite fourrure couverte de givre ?

en savoir plus

Lettres

Rosa Luxemburg à Luise Kautsky

Zwickau, 4 septembre 1904

Merci beaucoup pour la photo de Karl et sa charmante dédicace ! Elle est magnifique, le premier portrait de lui vraiment bon que je voie. Les yeux, l’expression – tout est parfait. (Il n’y a que la cravate, la cravate avec ses pois blancs qui fourmillent et subjuguent littéralement ! – Une cravate de ce genre est un motif de divorce.

en savoir plus

Lettres

Rosa Luxemburg à Mathilde Wurm

Wronke, 28 décembre 1916

Je tiens à répondre sur le champ à ta lettre de Noël, avant que ne retombe la colère qu’elle a fait naître en moi. Oui, ta lettre m’a mise en rage, parce que si courte soit-elle, chaque ligne montre à quel point tu es retombée sous l’emprise de ton milieu.

en savoir plus

Lettres

Rosa Luxemburg à Sophie Liebknecht

Breslau, avant le 24 décembre 1917

Sonitchka mon petit oiseau, votre lettre m’a fait tant plaisir, je voulais vous répondre aussitôt, mais j’avais bien des choses à faire qui demandaient une grande concentration ; voilà pourquoi je n’ai pu m’offrir ce luxe. Et ensuite, j’ai préféré attendre le bon moment, parce que c’est tout de même tellement plus agréable de bavarder ensemble sans rien pour nous gêner.

en savoir plus

Lettres

Rosa Luxemburg à Sophie Liebknecht

Wronke, 2 mai 1917

En avril dernier, si vous vous souvenez, je vous ai appelés tous les deux au téléphone et vous ai demandé de venir avec moi à dix heures, au Jardin Botanique entendre le rossignol qui donnait un véritable concert. Cachés par d’épais taillis, nous nous sommes assis sur les pierres, près d’un filet d’eau. Après le chant du rossignol, nous avons entendu tout à coup un appel plaintif, sur une note, quelque chose comme « gligligligligliglic ».

en savoir plus

Vidéo

Rosa Luxemburg et le Parlement

« L’héritage, les textes, l’œuvre et tout ce que Rosa Luxemburg a construit source d’inspiration pour les femmes qui aspirent à occuper une responsabilité politique, pour que nous ayons notre place et soyons les protagonistes d’une transformation et d’une révolution sociale », déclare Erika Hilton, conseillère municipale de la ville de Sao Paulo. Des parlementaires et des…

en savoir plus

Publications

Un devoir d’honneur

Nous n’avons sollicité ni « amnistie » ni pardon pour les prisonniers politiques qui ont été les victimes de l’ancien régime. Nous avons exigé notre droit à la liberté, par la lutte et la révolution, pour les centaines d’hommes et de femmes courageux et fidèles qui ont souffert dans les prisons et les forteresses, parce qu’ils ont lutté pour la liberté du peuple, pour la paix et pour le socialisme, contre la dictature sanglante des impérialistes criminels. Ils sont maintenant tous libérés. Et nous sommes à nouveau prêts pour la lutte.

en savoir plus